Cette tortue au large sourire est originaire d'Afrique. On trouve la Pelomedusa dans toute l'Afrique sub-saharienne ainsi qu'à l'ouest et au sud de l'île de Madagascar. Elle vit aussi bien dans des points d'eau permanents que dans des points d'eau temporaires laissées par les pluies. Mais toujours dans des hauteurs d'eau peu importantes, car c'est une piètre nageuse.
Adulte, elle peut mesurer jusqu'à une trentaine de centimètres pour les plus gros mâles. Mais en captivité c'est une espèce qui dépasse rarement les 20-25 cm.
 
Ses pattes sont pourvues de 5 griffes et ne sont pas palmées comme la plupart des tortues aquatiques.
Sa carapace est de forme ovale et très légèrement plus large sur l'arrière. Sa dossière est plate et de couleur variable (allant du brun foncé au beige, en passant par le vert olive). Son plastron aussi est de couleur variable (du brun au jaune) et permet d'identifier les 3 sous-espèces existantes (subrufa, nigra et olivacea).
 
Sous-espèces
 
Pelomedusa subrufa subrufa (Lacepede, 1788)
Les écailles pectorales se réunissent au niveau de la ligne médiane du plastron.
 
Pelomedusa subrufa olivacea (Schweigger, 1812)
Les écailles pectorales ne se rejoignent pas et sont séparées par les écailles humérales.
 
Pelomedusa subrufa nigra (Gray, 1863)
Les écailles pectorales se réunissent au niveau de la ligne médiane du plastron. Des triangles noirs apparaissant sur les écailles marginales du plastron.
 
Dimorphisme sexuel
On reconnaît facilement le mâle de la femelle à la taille de la queue : très large et longue chez le mâle, et courte et fine chez la femelle.
 
 
 
Maintenance
Il faut lui offrir un aquaterrarium suffisamment spacieux, pas moins de 80x40x40cm (mais 100x50x40 sera mieux) pour 1 individu. Par contre le niveau d'eau devra être peu élevé, jamais plus d'1,5 fois la hauteur de la tortue, pour faire en sorte qu'elle puisse respirer en surface en se tenant sur ses pattes arrières. C'est une espèce qui nage peu et mal, et qui préfère se déplacer sur le fond. D'où le faible niveau d'eau.
L'eau est maintenue à une température variant de 26 à 28°C toute l'année (27°C étant une température optimale).
C'est une espèce qui n'hiberne pas et qui craint les températures fraîches.
On ne pourra donc pas la placer en extérieur.
On devra mettre à disposition une île flottante sèche ou une zone de sable sèche chauffée par un spot à une température de 32°C. Une lampe UVB 8.0 (à défaut UVB 10.0) placée au-dessus de la zone sèche viendra compléter l'installation.
La Pelomedusa est une espèce qui aime s'enfouir dans le sable.
Il faudra que le niveau d'eau ne dépasse pas plus d'1cm au dessus du sable.
Mais attention : si vous mettez du sable, il faudra le nettoyer souvent afin d'éviter qu'il ne devienne un nid à bactéries.
 
 
Alimentation
La pelomedusa est une espèce essentiellement carnivore. Même si à l'état sauvage elle adopte un régime alimentaire de type opportuniste et donc mange tout ce qui se présente (poissons, petits mammifères, végétaux, cadavres d'animaux...), en captivité elle adoptera un régime carnivore à plus de 99%.
On lui fournira du poisson de rivière (truite, gardon, ablette...) avec les arrêtes, des viandes blanches de volailles, des petits rongeurs congelés (souriceaux et ratons de 3 jours), de petits crustacés (crevettes d'eau douce fraîches et crues, petits crabes, krill...), des mollusques (escargots terrestres, escargots d'eau douce avec coquille), des vers (vers de terre, vers de vase...).